Sont-ils morts à cause de l’alcool ?

En Afrique du Sud , un groupe de 21 jeunes, âgés de 14 à 20 ans, étaient morts dans d’une manière mystérieuse en juin dernier dans le bar Enyobeni du township de Scenery Park, à East London dans le sud-est du pays.


Cette grande perte en vie humaine ne cesse de plonger la population Sud-africaine dans une série d’interrogation, d’où elle attendait seulement l’autopsie pour en savoir plus sur cette disparition inquiétante.

Pour coupe-feu face cette réalité,
Litha Matiwane, le médecin du service de Santé de la province du Cap oriental affirme que les analyses réalisées par un laboratoire du Cap révèlent que la présence d’alcool dans le sang des victimes, mais pas à un taux mortel.

“Ce que nous avons déterminé comme taux d’alcoolémie, va de 0,50 à 2,60 grammes par litre de sang, ce qui ne permet pas de conclure à une toxicologie létale”,

A indiqué le médecin face à la presse.

Concernant le monoxyde de carbone, ce médecin a par ailleurs préciser que  les niveaux de saturation d’hémoglobine dans le sang vont de 3,3% à 21%, largement en dessous du seuil létal de 50%.
A noter que le propriétaire de ce bar se presentera devant un tribunal le 19 août pour y répondre d’accusation de vente d’alcool à des mineurs.

Patrick BOKETE

Total
33
Shares
Related Posts